Home > Actualités > La déconfiture des Anglais signe une large victoire pour sir Aneerood Jugnauth

La déconfiture des Anglais signe une large victoire pour sir Aneerood Jugnauth

Archi prêt pour l’étape décisive devant la Cour International de Justice

Le vote en faveur de l’île Maurice sur les Chagos  aux Nations Unies peut être considéré comme une victoire personnelle par le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth. C’est lui qui a décidé de lancer la grande offensive contre les Anglais. D’aucuns ont vu  la confrontation entre David et Goliath.

 La résolution mauricienne devant l’Assemblée générale des Nations Unies invitait les états membres de se prononcer en faveur d’une « Request » pour un Advisory Opinion de la Cour Internationale de Justice (CIJ) sur l’excision brutale de l’Archipel des Chagos et de Diégo Garcia du territoire mauricien avant l’accession du pays à l’Indépendance le 12 mars 1968.

En depit d’intenses lobbying de la part des Anglais pour que la résolution mauricienne ne soit pas prise au niveau de cette session plénière de  l’ONU, malgré les pressions exercées par la Grande Bretagne sur les différents pays pour ne pas  voter en faveur de la résolution présentée par l’île Maurice, le vote a bel et bien eu lieu. L’ile Maurice a rallié à sa cause 94 états de la communauté internationale. Seuls 15 pays ont soutenu la Grande Bretagne. Soixante-Cinq ont décidé de ne pas lui accorder son soutient en s’abstenant au moment du vote.

Deux grands moments ont marqué pour Maurice ces assises des nations unies. D’abord, le discours du ministre Mentor et chef de la délégation mauricienne, sir Aneerood Jugnauth Celui-ci a dénoncé le caractère illégal du démembrement du territoire mauricien par une Grande Bretagne agissant au mépris du respect des droits humains en forçant à l’excision les habitants de Diego Garcia. Une Grande Bretagne dont l’action est en violation de la chartre des Nations unies, a notamment martelé le ministre mentor à la tribune des Nations Unies.

La faute de la Grande Bretagne est tellement grande qu’une majorité des états membres de l’ONU a décidé  de ne pas la soutenir et d’autres de lui tourner le dos à travers l’abstention. Au moment où à New York, il s’adressait aux délégations présentes à cette 88e réunion plénière, Anerood Jugnauth n’était même pas au courant de l’incroyable cours qu’allaient prendre les événements.  De retour au pays le lundi 26 juin, sir Anerood Jugnauth l’a avoué en déclarant aux journalistes qui l’attendaient à l’aéroport, qu’il ne s’attendait pas à une victoire d’une telle ampleur. On a constaté que sir Aneerood a su convaincre et que son intervention devant les délégations de ces nombreux pays de la communauté internationale, a été plus que convainquante.

L’autre initiative ayant fait pencher la balance en faveur de Maurice, c’est l’exposition sur le theme “Paradise Lost” qui a eu lieu dans le hall des  Nations Unies à New York. Une exposition ayant permis de découvrir, à travers les photos de l’époque, les moyens qui ont été utilisés par anglais pour extirper les habitants de l’Archipel des Chagos et de Diego Garcia de leur pays natal.

Pour Anerood Jugnauth, plus déterminé que jamais de reconquérir la souveraineté sur les Chagos et Diégo Garcia, la deuxieme étape sera la présentation du dossier à charge devant la Cour internationale de Justice. Une instance devant laquelle la Grande Bretagne devra venir expliquer de quel droit elle s’était approprié de Diego Garcia et pourquoi elle a entravé le processus de décolonisation de Maurice.

Enfin, à ne pas négliger, comme poids ayant sans doute pesé favorablement dans la balance, une correspondance de UNA-Mauritius adressée à toutes les associations des Nations Unies de par le monde, les invitant toutes à exhorter leurs gouvernements respectifs à soutenir l’île Maurice à cette 88e réunion plénière des Nations Unies à New York.

 A suivre

About admin

The Admin of ActionDirek.com