Home > Actualités > Raouf Gulbul sur la corde raide

Raouf Gulbul sur la corde raide

Dénonciations en cascade. L’un des plus éminents membres du barreau mauricien, Me Raouf Gulbul, fait face depuis juin à des dénonciations publiques. Il est soupconné d’entretenir des liens illicites avec des personnes liées au trafic de la drogue.

Deux des dénonciateurs, sont eux mêmes trafiquants. Le rôle de l’avocat consisterait, selon ses détracteurs, à intervenir auprès des témoins pour leur faire revenir sur les versions originales de leurs depositions. Et cela  au profit des caids de la drogue. Ce qui  constitue légalement une  entrave au cours de la justice.

Là où l’affaire se corse, c’est que le professionnel incriminé est non seulement membre du barreau, mais est également  Chairman de la Law Reform Commission et de la Gambling Regulatory Authority (GRA).

Sa nomination à la tête de ces deux prestigieuses institutions est intervenue dans le sillage des législatives de décembre 2014. .

Raouf Gulbukl est le  Candidat battu du Mouvement socialiste militant dans la circonscription no 3 [Port-Louis Est/Port-Louis Maritime].

Accablantes accusations

Deux personnes, déposant devant la commission d’enquête sur la drogue sous la présidence de l’ancien chef juge Paul Lam Shang Leen,  incriminent l’avocat polyvalent spécialisé dans les affaires criminelles.

Lors des auditions des témoins, la commission a été mise en présence des allégations selon  lesquelles l’avocat Gulbul serait intervenu  pour les amener à se rétracter. Cela en vue de  disculper Péroumal Veeren, celui la même qui est considéré comme le parrain. Des sommes d’argent leur auraient été proposées.

D’une part, Parveeza Jeeva  actuellement emprisonée allègue que Me Raouf Gulbul lui aurait demandé de changer sa version à la police après son arrestation en 2005.

L’ex-détenu Jacharee Bottesoie a allégué, de son côté, que Me Raouf Gulbul lui aurait proposé Rs 5 millions pour qu’il s’abstienne de porter des accusations  contre le trafiquant Rajen Velvindron.

Ces confessions largement diffusées ont fait l’effet d’une bombe. A l’assemblée nationale on réclame ni plus ni moins  la démission de Raouf Gulbul de ses fonctions de Chairman de la Law Reform Commission et de la Gambling Regulatory Authority (GRA) .

La presse locale tente s’empare de l’affaire.On tente de joindre Raouf Gulbl. Dans un premiee temps, celui-ci joue aux abonnés absents. Il sortira enfin de son silence. Sur Radio Plus. Raouf Gulbul avance que les insinuations de ses détracteurs ne tiendront pas devant une cour de justice.Et aussi qu’il n’a pas l’intention de démissionner, mais cependant prêt à répondre devant les instances judiciaires de ce qu’on pourrait lui reprocher.

La parade de l’avocat

Sur les ondes, Raouf Gulbul a eu ceci à céclarer : « Nous sommes dans un Etat de droit. Il y a des institutions à Maurice qui mènent des enquêtes. Laissons-les faire leur travail. […] La dernière fois que j’ai rencontré Peeroomal Veeren [NdlR : trafiquant de drogue qui purge une peine de 34 ans de réclusion] à la prison par rapport à son ‘case’, c’était en février 2010. Tout cela est vérifiable dans le livre des prisons. Tout ce que cette dame [NdlR : Parveeza Jeeva] dit ne tiendra pas devant une cour de justice affirme Raouf Gulbul.

About admin

The Admin of ActionDirek.com