Home > Actualités > Commission d’enquête: Mauvaise passe pour Me Sanjeev Teeluckdharry

Commission d’enquête: Mauvaise passe pour Me Sanjeev Teeluckdharry

En ce mois de juillet 2017, la commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ancien chef juge de la Cour suprême, Paul Lam Lam Shang Leen, continue à mobiliser l’attention.  que Me Sanjeev Teeluckdharry, avocat et Deputy speaker de l’Assemblée nationale, est assigné  comme temoin devant la Commission d’enquête le 6 juillet. Il doit fournir des explications sur ses nombreuses visites à des condamnés pour trafic de drogue à la prison de Beau Bassin. Et aussi sur une série d’appels téléphonioques entre entre 2014 et 2016 passés à des trafiquants épinglés par la police et qui purgent leur peine à la prison centrale.

La veille de son audition, Sanjeev Teeluckdharry a saisi la Cour suprême d’une demande d’injonction en vue d’obtenir un ‘disclosure order’ sur le dossier à charge: En somme tout ce que la commission lui reproche.

A la lumière des événements qui ont suivi, on a compris que, pour Me Teeluckdharry, la commission ne pourrait  l’interroger et aurait à attendre l’ordre de la Cour supreme sur le ‘disclosure order’.

Surprise de taille pour Me Teeluckdharry

Me Teeluckdharry s’est présenté devant la commission ce jeudi 6 juin entouré d’une armada d’avocats composée notamment de Me Rama Valayden comme leading counsel  pour défendre ses intérêts. Une véritable démonstration de force.

D’entrée en matière, le jour J, lorsque le président de la commission d’enquête a voulu lancer l’interrogatoire de l’illustre témoin, celui-ci, de même que Me valayden, ont réagi pour faire valoir qu’il y avait une injonction devant la cour suprême. Un argument pour amener la commission de surseoir à l’audition de Me Teeluckdharry. Mais tel n’a pas été le cas et le principal concerné a été soumis à un feu roulant de questions de la présidence en quête d’explications sur ses actes dans l’exercice de son métier d’avocat. Celui-ci aura passé le pire moment de son existence.

A un certain moment, lors de cet interrogatoire, Me Teeluckdharry, paraissant exténué, Paul Lam Lam Shang Leen a jugé opportun de lui proposer un break Proposition qui a été acceptée.

A la reprise, un autre moment fort de cette audition a été lorsque Me Teeluckdharry a avancé que toute cette commission d’enquête n’est qu’un exercice de calomnie ” mudslinging exercice “. Ce qui devait lui attirer un rappel à l’ordre d’un des assesseurs de Paul Lam Shang LenC’est le 6 juilletC’est le 6 juillet, en l’occurence, Sam Lauthun. Celui-ci a dit se sentir blessé par de telles attaques qui représentent, selon lui, une insulte à la présidente de la République. Et aussi envers le gouvernement qui a institué la commission d’enquête.

En attendant le Ruling de la Cour suprême, un délai d’un mois à compter du 6 juin a été accordé à Me Teeluckdharry pour  venir éclairer la commission sur toutes les questions en suspens.

About admin

The Admin of ActionDirek.com