Home > News > Grossier, Ravi Rutnah crée le buzz sur les réseaux sociaux

Grossier, Ravi Rutnah crée le buzz sur les réseaux sociaux

Lors d’une réunion du Muvman Liberater (ML) à Cité Trèfles, le député Ravi Rutnah perd les pédales et tombe dans un langage ordurier et répugnant. Il a qualifié de ‘femelle’ un journaliste. Ce dérapage du Deputy Chief Whip du gouvernement après celui de Soodhun risque de faire beaucoup de tort au gouvernement. Mardi soir, cette déclaration reprise sur les réseaux sociaux jette la consternation et l’indignation dans le public.

 

C’est en ces termes qu’il s’en est pris au journaliste : «Enn fam zurnalis ki ekrir? Ravi Rutnah enn aboyeur. Sa femel la, li deza get so figir? Get liem divan enn mirwar. Sa femel lisyen, eski li vo pou enn femel lisyen liem?». Pour lui, la presse mène un campagne de dénigrement contre sa personne.

 

Sans doute, les propos de Ravi Rutnah ont quelque peu éclipsé les déclarations des autres membres du parti, en particulier de son leader, Ivan Collendavelloo qui fait l’intérim comme Premier ministre par intérim, a pris pour cible Paul Bérenger et les autres partis de l’opposition.

 

Le Premier ministre par intérim a formellement démenti les rumeurs que son parti va aider le MMM pour les élections partielles à Quatre Bornes. Parlant de la possibili que le gouvernement aligne un candidat, il déclare : «si nou met kandida nou pou balié karo. Mais nous n’avons encore rien décidé. Nous avons beaucoup de travail », fait ressortir Ivan Collendavelloo. 

 

Les quatre membres élus du Media Trust ont réagi en affirmant qu’ils ne peuvent « rester silencieux devant de tels propos, indignes d’un représentant du peuple à l’Assemblée nationale, mais en même temps intolérable envers une femme journaliste». Ils demandent aux élus de «se ressaisir ». 

 

Nous sommes choqués par la teneur des propos de Ravi Rutnah. C’est reparti pour une nouvelle escalade. Nous, les membres élus du board du Media Trust, ne pouvons rester silencieux devant de tels propos, indignes d’un représentant du peuple à l’Assemblée nationale, mais en même temps intolérables envers une femme journaliste. Ces propos de Ravi Rutnah interviennent une semaine après que le Premier ministre ait émis des doutes sur les compétences des journalistes. Nous pensons que certains membres du gouvernement se trompent vraiment d’adversaire. Nous espérons que ces élus se ressaisissent et utilisent des moyens plus honorables pour s’exprimer quand ils ne partagent pas l’opinion d’un journaliste ou un éditorialiste. 

About admin

The Admin of ActionDirek.com