Home > News > Une vérité qui passe par la bouche d’un menteur

Une vérité qui passe par la bouche d’un menteur

Husein Abdool Rahim se rétracte et présent ses excuses à Ravi Yerrigadoo

Après ses graves allégations à l’encontre de Ravi Yerrigadoo et de Sylvio Sundanam concernant une affaire de blanchiment, Husein Abdool Rahim a décidé de se rétracter en prime time  sur Radio Plus et à la MBC Tv. Il a même présenté ses excuses à ses deux ‘amis’.  Cette fois-ci, le dénonciateur allègue avoir subi des pressions pour faire éclater cette affaire, et que certaines choses dans son affidavit, sont fausses. Plus grave, Il soutient qu’il s’est fait « utiliser» pour faire tomber l’ancien Attorney General et allègue même que les points avancés dans son affidavit ne viennent pas de lui. Il implique deux avocats et des journalistes dans cette affaire. Personne n’a rappelle à l’héros du jour que faire des déclarations mensongères dans un affidavit affirmé sous serment constitue une infraction criminelle.

L’authentification de la lettre de caution est importante dans cette affaire.  Et seule l’enquête de la police et de l’Icac peut apporter les éclaircissements voulus. On doit pouvoir discerner le vrai du faux, les documents authentiques aux fabriqués.

 

Est-ce que Husein Abdool Rahimn est-il en train de nous mener tous en bateau ? Hier, il avait dit qu’il était sous pression à cause de l’argent qu’il devait.  Il a admis que ces personnes l’ont aidé dans le passé. Le fait d’admettre ne pas dire la vérité dans une déclaration assermentée est déjà troublant.

Pourquoi si trop s’impliquer dans cette affaire et sans attendre le dénouement des enquêtes ? Tout cela est un embarras pour les médias. Pourquoi doit-on jouer aux investigateurs, pourquoi doit-on venir se confesser en public avant de donner son enquête ?  Tout cela va jeter une tache d’huile sur le rôle des médias qui sont supposés rapporter les faits, et non devenir partie prenante dans une affaire. Pire encore, cette affaire a une connotation politique délicate, et touche un sujet de gros capitaux, le blanchiment d’argent.

Quand un ‘gambler’ professionnel est à court d’argent pour payer ses dettes, il joue son va-tout. Embarrasser le gouvernement n’était sûrement pas dans son agenda. On se demande si nous nous sommes tous laissés aller aux jeux de ce manipulateur. Une vérité qui passe par la bouche d’un menteur est encore un demi-mensonge dit l’adage.

Après ses révélations, Husein Rahim s’est rendu aux Casernes centrales dans la soirée de jeudi. Les Mauriciens adorent les télénovelas, et l’affaire BET365 ne fait que commencer.

 

 

.

 

About admin

The Admin of ActionDirek.com