Home > Actualités > « Tou dimounn egal divan la lwa » clame le Premier ministre qui confirme qu’il n’y a pas eu d’arrestations

« Tou dimounn egal divan la lwa » clame le Premier ministre qui confirme qu’il n’y a pas eu d’arrestations

En conférence de presse au Bâtiment du Trésor, le mercredi 27 septembre, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a précisé que la police mène son enquête en toute indépendance dans n’importe quelle affaire, BET365 ou des journalistes de L’Express. Répondant aux questions de la presse, il a souligné : « Ena lanket ki pe fer. L’ICAC pe fer son lanket. CCID pe fer enn lot lanket. Mo less lanket fer en toute indepandans », « tou dimounn egal divan la lwa »   Le Premier ministre constate que « des allégations bien graves ont été proférées et l’enquête déterminera du mérite de l’affaire ». Pour le…

Review Overview

User Rating: Be the first one !

En conférence de presse au Bâtiment du Trésor, le mercredi 27 septembre, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a précisé que la police mène son enquête en toute indépendance dans n’importe quelle affaire, BET365 ou des journalistes de L’Express. Répondant aux questions de la presse, il a souligné : « Ena lanket ki pe fer. L’ICAC pe fer son lanket. CCID pe fer enn lot lanket. Mo less lanket fer en toute indepandans », « tou dimounn egal divan la lwa »

 

Le Premier ministre constate que « des allégations bien graves ont été proférées et l’enquête déterminera du mérite de l’affaire ». Pour le Premier ministre, «il n’y a pas eu d’arrestations » à ce stade et la police a uniquement procédé à une fouille aux domiciles des journalistes. À une question sur la façon de procéder de la police, le Premier ministre a déclaré : « « si ena bann akizasyon kont enn zurnalis sa ve dir bizin donn direktiv la polis pu dir: ah non foder pas fer oken lenket ».  Doit-on faire comme si de rien n’était s’il y a des allégations à l’encontre d’un journaliste ».

 

Le troisième jour d’interrogatoire des journalistes de l’Express a terminé tôt dans la matinée de mercredi. Nad Sivaramen, le directeur des publications de la Sentinelle, est sorti du bureau du CCID en homme libre. Il était accompagné de son avocat, Me Hervé Duval qui a tenu à préciser que son client, Nad Sivaramen n’est pas ‘Under Arrest’. Nad Sivaramen reste confus par rapport à son arrestation et ne comprend pas ce qui se passe.

 

Axcel Chenney qui fut le deuxième à sortir du CCID, déclare qu’il n’a jamais été placé sous arrestation et pour lui, le journalisme a remporté la première bataille, car il n’y a pas eu d’inculpation. Axcel Chenney a aussi dénoncé la campagne de désinformation qui a eu lieu. Le journalisme d’investigation affirme-t-il, a bien fait son travail dans l’affaire Bet365.

 

Comme pour ses deux collègues, aucune charge provisoire n’a été retenue contre Yasin Denmamode. Son avocat Me Robin Ramburn a déclaré à la presse que son client ‘ est libre ». Il a tenu à remercier les enquêteurs qui, selon lui, « ont été très dignes » dans leur approche.

About Redaction