Home > Actualités > Les députés du MMM soutiendront une motion de blâme Xavier-Luc Duval contre le PPS Tarolah

Les députés du MMM soutiendront une motion de blâme Xavier-Luc Duval contre le PPS Tarolah

Maintenant que Ravi Rutnah a envoyé sa lettre de démission du Parliament Gender Caucus, le MMM va assister ce mercredi 4 octobre afin d’exprimer fortement son indignation. La Speaker de l’Assemblée nationale a proposé cette réunion afin de discuter du cas Rutnah, qui avait traité une journaliste de «femel lisien». Si Paul Bérenger trouve que la réaction de Hanoomanjee, sollicité durant le week-end à son retour au pays, a été tiède face aux propos du Deputy Chief Whip, il espère d’elle une condamnation plus ferme vis-à-vis de Kalyan Tarolah.

 

En effet, le Deputy Chief Whip Ravi Rutnah a démissionné du Parliamentary Gender Caucus. Il soutient que sa démission est motivée du fait que son métier d’avocat demande beaucoup de temps et c’est pour cette seule et unique raison qu’il a refusé les postes de Chief Whip et de Deputy Speaker qui lui avaient été offerts.

Paul Bérenger et les députés du MMM, se sont rencontrés à trois semaines de la rentrée parlementaire pour passer en revue les affaires Rutnah et Tarolah. Une rentrée très triste pour le Parlement, selon Bérenger.  Il a également parlé du ‘sitting arrangement’ au sein de l’Hémicycle et sur les questions parlementaires. Le MMM a suggéré qu’avec l’arrivée de Danielle Selvon au sein du MMM, le « sitting arrangement » soit revu pour avoir quatre députés au premier rang et trois autres au deuxième.

 

Il affirme que les députés du MMM vont soutenir le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, si ce dernier présente une motion de blâme contre le Parliamentary Private Secretary. Peut être, cette affaire va donner plus de cohésion dans les rangs de l’opposition.

La mise sur pied d’un Parliamentary Gender Caucus (PGC) revient à la Speaker, Maya Hanoomanjee, qui souhaitait ainsi voir un meilleur traitement des questions liées au genre à l’Assemblée nationale.  Ce comité au sein du Parlement se penche sur la question de l’égalité homme-femme dans différents domaines. Une telle initiative a ajouté Maya Hanoomanjee, rejoint les objectifs du millénaire. « Le PGC sera une plateforme où les membres de tous les partis politiques pourront partager leurs opinions. » La Speaker a insisté sur la nécessité d’une telle structure en citant Kofi Annan, ancien secrétaire des Nations Unies : « Development, if not engendered, is endangered. »

About Redaction