Home > Actualités > Prem Nababsing: un militant qui a marqué l’histoire, s’en est allé

Prem Nababsing: un militant qui a marqué l’histoire, s’en est allé

Le Dr Prem Nababsing est décédé à l’âge de 76 ans, le samedi 21 octobre. Prem Nababsing a occupé des fonctions importantes en tant que leader de l’opposition entre 1987 et 1990, puis Deputy Prime Minister, de 1990 à 1995. En lui, Maurice perd un fils du sol qui est entré dans l’histoire politique par la grande porte et qui a laissé son empreinte. Homme calme, simple, Prem Nababsing incarnait le militantisme des années 70.  Il a quitté la vie publique depuis quelques années à cause de sa santé précaire. Ses funérailles ont eu lieu hier dimanche devant un grand concours de parents, amis et hommes publics.

 

Chimiste de formation, il prit la relève quand sa femme Vidula décida de quitter la scène politique. En 82, elle décida de ne pas se présenter pour les élections de 82, elle qui fut élue au No.20 en 76. Prem fut nommé par la suite ambassadeur à Paris en 82. Prem Nababsing quitta son poste d’ambassadeur pour venir soutenir sa femme Vidula qui se présentait aux élections de 1983. Pour les élections de 1987, il est présenté comme Premier ministre, il est élu à Rivière des Anguilles/Souillac mais son parti connu la défaite.

Il devint le leader de l’opposition. Quand les bleus de Sir Gaëtan Duval claquèrent la porte du gouvernement de SAJ, Prem, Cassam Uteem et Jean Claude de l’Estrac essayèrent de négocier avec le MSM pour de réunir « la grande famille militante » éparpillée depuis 83.  Prem Nababsing et ses amis entrèrent au gouvernement, en 1990, et les rouges quittaient la baraque.

En 1991, l’alliance MSM/MMM remporta trois quarts des sièges. Le gouvernement ne fit pas long feu, Paul Bérenger est révoqué en août 1993.  Prem Nababsing qui était ministre de la Santé et quelques-uns de ses amis décidèrent de rester au gouvernement. Ils firent encore une tentative pour prendre le contrôle du MMM. Finalement, avec Jean Claude de l’Estrac, Amédée Darga et quelques amis formèrent le Renouveau Militant Mauricien. L’alliance MSM/RMM connut une cuisante défaite face à l’alliance Ptr/MMM, un autre 60-0 en décembre 1995.

 

Les rouge-mauve se séparèrent en juin 1997.  Prem et ses amis essayèrent encore une fois de réunir la grande famille des militants. Ni lui ni son épouse ne se présentèrent aux élections de l’an 2000 que le MSM/MMM remporta. Prem devint président de Mauritius Telecom tandis que Vidula présida le Trust Fund en faveur des familles.

 

Après la défaite de l’alliance MSM/MMM en 2005, les deux se font discrets et s’éloignent de la vie publique. Mais ils demeurent toujours des militants de première heure et maintiennent le contact avec leurs amis. Paul Bérenger qui était présent aux funérailles de son ami de longue déclare : «Sé enn gro bout du MMM ki pé alé. Mo’nn perdi enn gran kamarad avan tou…» .Le Deputy premier minister,  Ivan Collendavelloo, a également ajouté que «tous, en tant que militants, nous sommes éprouvés par la disparition de Prem. Nous gardons tous, le souvenir vivace de son empreinte laissé sur le militantisme ».

 

« Prem Nababsing ne donnait jamais dans l’outrance. Il parlait bas et ne disait jamais un mot de trop dans ses conférences de presse ou les meetings », tel est le souvenir de Sedley Assone, un journaliste qui l’a côtoyé.

 

ActionDirek présente ses plus sincères condoléances à sa femme Vidula Nabasing, et à toute la famille.

About Redaction