Home > Actualités > Incroyable mais vrai : l’augmentation du prix des produits pétroliers n’a pas de lien avec Betamax affirme le ministre Gungah

Incroyable mais vrai : l’augmentation du prix des produits pétroliers n’a pas de lien avec Betamax affirme le ministre Gungah

Les prix de l’essence et du diesel ont augmenté pour la troisième fois cette année. Une hausse conséquente qui aura un impact sur le coût de la vie. Un coup de massue à la veille de l’année. Le prix de l’essence passe de Rs 38,85 le litre à Rs 42,70, soit une augmentation de Rs 3,85, qui équivaut à 9,9 %. Le prix du diesel, passe de Rs 29,50 le litre à Rs 32,45, soit une hausse de Rs 2,95, qui équivaut à 10 %. Une répercussion sur le prix du transport public n’est pas écartée en 2018. Le gouvernement sera appelé à revoir ses subsides aux compagnies de transport. Et d’autres augmentations sont à prévoir.

 

Le ministre de l’industrie, du commerce et de la protection des consommateurs, Ashit Gungah, lors d’un point de presse a fait ressortir que cette augmentation n’a rien à faire avec l’affaire Betamax. Ce qui est encourageant et qui en même temps fait peur.

On se demande si nous aurons bientôt une nouvelle hausse pour payer la facture de l’affaire Betamax ?

 

C’est ce qu’a indiqué le ministre du Commerce et de l’Industrie hier après-midi lors d’un point de presse. Ashit Gungah s’est également expliqué sur la hausse des prix des produits pétroliers. Pour le moment, selon le ministre, ce qu’on comprend c’est la baisse dans la production et la hausse du prix au niveau mondial seraient les principales causes de cette augmentation, que le calcul des prix avait aussi changé depuis novembre 2015 pour amortir la hausse.

La STC s’assure aux Mauriciens l’approvisionnement en carburants à un prix abordable. A noter toujours selon le ministre, le déficit du Price Stabilisation Account passe de 216 millions de roupies à 333 millions de roupies.

 

Suttyhudeo Tengur, Le président de l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs fait comprendre que le prix du pétrole sur le marché mondial est stable. Les raisons avancées par le ministre Gungah sont infondées

 

About Redaction