Home > Faits Divers > Une dispute entre voisins qui finit mal

Une dispute entre voisins qui finit mal

L’agression mortelle d’Anand Goorbin, 37 ans, et de son père, 62 ans, a profondément choqué le village de Fond-du-Sac. La police soupçonne les frères Baboolall, Akshay et Varun d’être les auteurs de ce drame. La Criminal Investigation Division (CID) de Piton a procédé dans la matinée à l’arrestation des frères Baboolall, au cours d’une opération dans le Nord. Les Baboolall feront l’objet d’un interrogatoire serré. Ils ont été reconduits en cellule policière après avoir été traduits en cour de Pamplemousses, le mercredi 3 janvier dernier. Ils ont été traduits pour la deuxième fois au tribunal de Pamplemousses jeudi dernier pour leur inculpation provisoire.

 

La CID recherche activement un troisième suspect dans cette affaire.

Quand les policiers sont arrivés sur les lieux du crime, la victime, Anand Goorbin, et son père gisaient dans une mare de sang. Ce père de quatre enfants avait été percuté par son voisin qui se trouvait à bord d’un 4×4. Le fils a rendu l’âme le lendemain matin à l’hôpital du Nord alors que l’état de son père est jugé préoccupant. Le drame est arrivé après qu’Anand Goorbin et son père aient eu une vive dispute à Fond-du-Sac.

 

La Criminal Investigation Division de Piton a mis la main au collet de deux suspects dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’Anand Ghoorbin. Le mercredi 3 janvier dernier, les officiers de la Brigade Criminelle ont arrêté Akshay Baboolall et son frère Varun. Quant à leur frère, il est toujours recherché. Les frères Baboolall font l’objet d’une accusation provisoire de meurtre. Il est reproché au premier, 24 ans, d’avoir, à la demande de son frère, écrasé contre un mur Vijay Anand Goorbin et le père de ce dernier.

 

Pour des raisons inconnues, Akshay Baboolall s’est rendu au domicile des Goorbin où une altercation a éclaté. Selon la police, le premier nommé et son frère sont revenus chez eux pour prendre leur 4×4 et pour les écraser contre un mur. Les deux frères ont pris la fuite après avoir commis leur forfait. Transporté à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, Anand Goorbin n’a pas survécu à ses blessures. Selon l’autopsie pratiquée le mercredi 3 janvier dernier par le Dr Prem Chamane, médecin-légiste de la police, le trentenaire, père de quatre enfants, est décédé des suites d’un choc hémorragique dû à des lésions abdominales. Son père est, quant à lui, toujours hospitalisé.

 

L’enquête est menée par la Criminal Investigation Division (CID) de Piton sous la supervision du Surintendant de police Cally de la Northern CID et du Surintendant de police Dawoonarain, Divisional Northern Commander.

About Redaction