Home > Actualités > Qui a changé depuis les inondations de 2013 ? Toujours ses mêmes images de désolation après les pluies diluviennes

Qui a changé depuis les inondations de 2013 ? Toujours ses mêmes images de désolation après les pluies diluviennes

Heureusement que Ava a passé bien loin de Maurice. Quand même, le pays a été copieusement arrosé pendant trois jours. Les pluies abondantes tombées dans le Nord et dans les autres régions de l’île. Scènes habituelles et tristes : drains bouchés, maisons inondées, rues impraticable, rivières en crue, asphalte effondré, montagnes embrumées, accumulations d’eau les deux tunnels menant au Caudan fermés. Les grosses pluies causent aussi des accumulations d’eau sont dans certains endroits. Les cours d’eau sont, eux, déjà en crue. Il est fortement conseillé d’éviter ces endroits. Beaucoup de maisons inondées, des dégâts importants.

 

Une scène connue malgré les changements du pouvoir, malgré les promesses. Heureusement que nous étions encore en période des festivités, sinon, la congestion routière aurait été à son apogée, des usines fermées, les écoles fermées.

 

Les autorités n’ont pas voulu prendre de risque pour prise fermer les deux tunnels menant au Caudan Waterfront et on apprend que Landscope Mauritius va commencer la réparation.

 

Les officiers de la Special Mobile Force et du Groupe d’intervention de la police mauricienne ont été à pied-d ’œuvre pour déboucher les drains. « Jusqu’à présent, il y a eu 30 interventions pour des accumulations d’eau dans des cours et 20 interventions pour des accumulations d’eau dans des maisons. On note des accumulations d’eau dans les régions de Providence et de Riche-Mare. Providence a enregistré la plus forte pluviométrie hier, avec un taux de 269 mm de pluie, à 4 heures ce matin, alors que Riche-Mare a été l’un des endroits les plus affectés suite aux grosses averses. On semble plus équipé pour des interventions d’urgence que pour prévenir. Le National Disaster Risk Reduction and Management Centre était sur le qui-vive.

 

Comment peut-on juger le bilan du nouveau Land Drainage Authority Bill qui était supposément :

 

« Shoulder such responsibilities of managing and coordinating drain projects inclusive of the development and implementation of a land drainage master plan, ensure integrated, proactive and concerted efforts in the implementation and management of drain projects throughout the island to address flooding problems which remain a serious concern in the wake of daunting challenges facing Small Island Developing States owing to climate change. »

 

Que l’on veuille admettre ou pas, Maurice est toujours plus vulnérable aux inondations. A quoi servent les expériences de 30 mars 2013 ?

 

Dans les jours qui suivent, on attend à une montée en flèche des prix des légumes. Selon Kripalou Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association (SPA), les plantations sont affectées à hauteur de 30 %, particulièrement dans le Nord et sur le plateau central, après les grosses pluies de ces deux derniers jours. « Je ne serai pas étonné si les dégâts dépassent les 50 %, au retour du soleil, dans quelques jours », dit-il, avant d’ajouter que cette situation aura inévitablement un impact sur les prix des légumes au marché d’ici à la semaine prochaine.

 

Les plus fortes pluviométries enregistrées durant les dernières 24 heures jusqu’au vendredi 05 Janvier 2018 à 0400 heures sont comme suit :

 

Nouvelle Découverte :180.6 mm.

Bagatelle :145.6  mm.

Providence : 269.4 mm.

Rose Belle :209.2  mm.

Vacoas : 155.9 mm.

Queen Victoria :197.8 mm

Riche en Eau: 145.2 mm.

 

Le taux de remplissage des réservoirs vendredi était :

  • Mare-aux-Vacoas : 64,3%
  • Piton-du-Milieu : 97,7%
  • La Ferme :36,7%
  • Bagatelle : 87,7%
  • Mare-Longue : 70,9%
  • Midlands: 59,7%
  • La Nicolière: 63,3%

About Redaction