Home > News > Ameenah Gurib-Fakim vers la porte de sortie, selon la déclaration du Premier ministre

Ameenah Gurib-Fakim vers la porte de sortie, selon la déclaration du Premier ministre

Le Premier ministre lui-même le confirme : il y a bel et bien un malaise en ce moment au sommet de l’État. Il y a un consensus au sein du gouvernement concernant toute cette affaire déclare le PM.  « Ivan Collendavelloo et moi, nous avons rencontré la présidente cet après-midi et nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde. Nous avons parlé des articles parus dans la presse récemment et il y a divergence d’opinions. Elle nous a fait part de son point de vue, mais nous ne partageons pas les mêmes opinions. Comme je l’ai dit avant, ce dont je discute avec la présidente est confidentiel, mais compte tenu de la situation, je ne peux vous dire que cela », a lâché Pravind Jugnauth.

Il nous semble qu’Ameenah Gurib-Fakim est poussé vers la porte de sortie. Son plus ardent défenseur, Ivan Collendavelloo doit se ranger du côté de son PM.

Cette affaire risque de faire passer au deuxième plan les célébrations nationales des 50e anniversaires de la République de Maurice

Depuis lundi, il semblerait que Pravind Jugnauth avait déjà pris une décision. Dans l’après-midi de mardi 6 mars, des échanges des va-et-vient au bureau du Premier ministre laissent comprendre que la situation se corse. Des appels ont déjà été lancés à Ameenah Garib-Fakim pour qu’elle démissionne de son poste de président de la République. La majorité des élus comme le confirme le PM se prononce en faveur d’une démission. Pravind Jugnauth a rencontré certains de ses ministres ce mardi après-midi pour préciser la position adoptée par le gouvernement.

Le Premier ministre pense que d’autres scandales s’en suivront si elle reste à son poste. Certaines sources disent que la présidente de la République ne compte pas démissionner dans la conjoncture. Donc, une situation inédite dans l’histoire du pays.

About Redaction