Home > News > Le pays nage dans la confusion. Le conflit entre la Présidente et le Premier ministre arrive au point de non-retour

Le pays nage dans la confusion. Le conflit entre la Présidente et le Premier ministre arrive au point de non-retour

Le leader de l’opposition et du PMSD, Xavier-Luc Duval s’est livré à une bonne analyse sur le ‘move’ d’Ameenah Gurib Fakim.   « Elle est allé trop loin dans cette voie de l’honneur en instituant une commission d’enquête sur toute l’affaire Sobrinho. Ce sera d’autant plus honorable de connaître toutes les ramifications et les vrais coupables dans cette affaire. Ce sera un service rendu au pays en général. » déclare Xavier Duval.

On s’attendait à une décision de la part du gouvernement ce vendredi, le Conseil des ministres aucun communiqué officiel. Mais, la présidence qui a pris le pays de court le pays en instituant une commission d’enquête pour établir les faits concernant les agissements de la Financial Services commission sur l’affaire Sobrihno. Les médias ont eu des avis légaux pour savoir si elle peur instituer une commission d’enquête sans le conseil du Premier ministre. En fait, la plupart des légistes sont d’avis qu’elle ne peut le faire. La commission devra enquêter sur elle et finalement lui présenter son rapport.

Mais la réaction du Premier ministre n’a pas tardé. C’est une violation grave de l’article 64 de la Constitution». Le PMO fait ressortir que l’acte de la présidente est « juridiquement nul et non avenu ». Et de lancer une mise en garde. «Toute suite donnée par quiconque à cet acte illégal de la présidente sera également nulle et non avenue».

On se demande si le Premier ministre peut déclarer cette action anticonstitutionnelle. En principe, seule la cour Suprême peut statuer.

Maintenant on voit que la destitution de la présidente sera imminente. Mais on se demande pourquoi, le Premier ministre qui a tant de dossiers sur elle a pris tout ce temps. Pourquoi, n’a-t-il pas jugé bon de rappeler le parlement avant. Sans nul doute, la divergence entre la présidente de la République et le PM arrive à un point de non-retour. Aucun compromis n’est possible.

Qui aurait pu bien conseiller à la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, de son propre gré, décidait d’instituer une commission d’enquête sur toute l’affaire de Platimum Card et sur Alvaro Sobrinho. Une commission d’enquête qui devra se pencher sur : (1) la “Regulatory Autorisation of Business and Financial Services Entities held and controlled directly or indirectly by Alvaro Sobrinho” et ses ‘counterparts’ à Maurice, (2) Fuites des documents bancaires et (3) “Conduct of the President in relation to credit card issued by Planet Earth Institute”.

Les “Terms of Reference’ de la commission d’enquête, instituée par la présidente de la République comprennent 15 points.  Ce comité accueillera des informations sur l’application de la Investment Banking Licence, détenue par des compagnies et entités directement ou indirectement par Alvaro Sobrinho à la Financial Services Commission (FSC) et enquêtera, entre autres sur le ‘due diligence’, effectuée par cette institution.

About Redaction