Home > News > Pas de commission d’enquête sur Sobrihno mais une sur AGF qui part avec un bon pactole, le ML sort satisfait, guerre ouverte entre le MMM et le PMSD

Pas de commission d’enquête sur Sobrihno mais une sur AGF qui part avec un bon pactole, le ML sort satisfait, guerre ouverte entre le MMM et le PMSD

Les récents événements donnent l’impression que c’est de nouveau le grand amour entre le MSM et le ML. Ameenah Gurib Fakim part avec un bon pactole sans risque d’être éclaboussée, le PM n’a plus de dossiers compromettant sur elle. Pas de commission d’enquête sur Alvaro Sobrihno. Aucun risque de révélations embrassantes contre ceux qui ont bénéficié des largesses de ce Monsieur, ceux qui ont facilté son installation. Cette initiative du GM est jugée de ridicule par le MMM qui cette fois demande que le poste de président de la République ne soit pas rempli avant les élections.

De quoi alimenter les rumeurs que Paul Bérenger lui-même s’intéresse à cette place pour finir sa carrière. Paul Bérenger à Réduit, c’est une possibilité qui pourrait accommoder le ML dans le gouvernement. Ce qui explique les critiques frontales de leader des mauves contre Xavier Duval. «Li ek so garson vinn koz manti é zot dir zot pa finn inflians madam-la. Zot dir zot pann donn okenn konsey Ameenah Gurib-Fakim. Li pa honté», martelle Paul Berenger. Paul Bérenger trouve que Xavier Duval fine diskalifié li kouma leader l’opposition’ quand il conseille à Ameenah à violer la Constitution.

Les conférences de presse politiques reprennent de plus belles cette semaine. La décision du gouvernement de demander à l’Icac d’enquêter sur Alvaro Sobrinho est largement critiquée par le PMSD et le MMM. Du côté du gouvernement, il est normal de demander à l’Icac d’enquêter s’il y a des allégations de corruptions.

 

Sur le rôle de l’ICAC, Bérenger, Xavier et Badhain ne sont pas convaincus. Bérenger estime qu’une enquête de la commission anticorruption n’aboutira à rien, car celle-ci n’a plus « aucune crédibilité ». En fait, Roshi Badhain aussi trouve que l’ICAC n’a la confiance de personne. Xavier Duval trouve que tout cela fait partie du cover up»

Le leader de l’opposition, Xavier Duval est d’avis que « le gouvernement nous prend pour des imbéciles ». « Le fléau Sobrinho reste entier ». Toute cette action du gouvernement de Pravind Jugnauth fait partie de la cover up. Pour Xavier Duval, l’ex-Présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim doit dévoiler tout ce qu’elle sait sur les relations du banquier Alvaro Sobrinho avec la classe politique mauricienne. Sur le fond, Xavier Duval croit que l’ex-président Ameenah Gurib-Fakim avait raison d’instituer une Commission d’enquête sur les liens entre le banquier angolais Alvaro Sobrinho mais, elle a peut-être fauté sur la forme. L’annonce du Premier ministre Pravind Jugnauth d’une Commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim, est ni plus ni moins qu’un subterfuge pour « dévier » l’attention des Mauriciens.

Xavier-Luc Duval rappelle qu’il demeure le seul politicien mauricien qui est poursuivi en justice par l’Angolais, lequel lui réclame des dommages de Rs 100 000. Preuve que, dit-il, son parti a toujours été à l’avant-plan pour dénoncer ses agissements dans l’île.

Paul Bérenger explique également que c’est le MMM qui a été le premier à lever le lièvre sur le banquier angolais Alvaro Sobrinho.

Xavier Duval ne se prive pas non plus de fustiger le Mouvement militant mauricien de Paul Bérenger qu’il accuse de « mettre les bâtons dans les roues » de l’opposition. Il évoque également son intention de se rendre à Agaléga avec d’autres parlementaires et réclame que les accords conclus entre Port-Louis et New-Delhi au sujet de l’archipel soient rendus publics.

Xavier Duval critique le gouvernement qu’il faisait partie d’avoir donné tous les dossiers importants à un novice, Roshi Badhain qui n’avait aucune expérience ministérielle.

 

A une question de la presse si le MMM va déposer à l’ICAC, Paul Bérenger déclare :  «Mwa ? Na pa fer mwa zouré. Mo enn bon garson mwa, mo pa SAJ mwa». Pour lui, «l’ICAC péna okenn krédibilité. Kan mo pass dévan batiman la kan mo ale manzé Bagatelle, mo disan marsé. Batiman-la kouma enn kof for».

 

Du côté du gouvernement Mahen Jhugroo, le ministre des Terres et du logement est venu vanter l’alliance MSM/ML.  L’alliance avec le Muvman Liberater est bien meilleure devait-il déclarer.  Le député ML Ravi Rutnah défie toutes les spéculations sur d’éventuelles dissensions entre Ivan Collendavelloo et Pravind Jugnauth. Assurant qu’il sera difficile de « déboulonner » ce gouvernement.

 

Roshi Bhadain face à la presse, estime que le gouvernement aurait dû mettre sur pied une Commission d’enquête sur le banquier angolais Sobrinho et qu’elle aurait dû se pencher sur le “Memorandum of Undertstanding” signé entre Maurice et l’Angola en 2014 lorsque Navin Ramgoolam était chef du gouvernement. L’intervention de SAJ cette semaine devant la commission d’enquête sur le vente de Britam l’a quelque peu déboussolé.

 

Alan Ganoo, le président du Mouvement Patriotique, pense que la commission d’enquête initiée par le Premier ministre est mal pensée et conçue.  Le leader du MP souhaite que l’opposition parlementaire et extraparlementaire doive conjuguer leurs efforts afin de forcer le gouvernement à mettre en place une commission d’enquête sur Alvaro Sobrinho à Maurice.

About Redaction