Home > Actualités > Xavier Duval : « okenn operateur pa pou pran risque signe enn contrat 15 ans avec enn gouvernement ki ena deux-trois mois pu fer »

Xavier Duval : « okenn operateur pa pou pran risque signe enn contrat 15 ans avec enn gouvernement ki ena deux-trois mois pu fer »

Privatisation de la CWA : Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval est revenu sur le dossier de sa PNQ lors d’une conférence de presse à son bureau le mercredi 18 avril. Il a longuement commenté l’éventuel partenariat de la Central Water Authority (CWA) avec une compagnie du secteur privé. Selon lui, « le ministre ment quand il dit que ce n’est pas une privatisation. C’est un opérateur du privé qui sera en charge du secteur eau. « zot coz menti, par ce contrat d’affermage li effectivement enn privatisation de l’eau vu ki cest le nouvo operateur privé ki pu en charge delo a moris » a-t-il déclaré

 

 

Il se dit inquiet de ce qui va se passer avec le temps de service des employés de la CWA si ce projet voit vraiment le jour. Encore il trouve que le transfert des employés ne doit pas être fait à la veille des élections, « okenn operateur pa pou pran risque signe enn contrat 15 ans avec enn gouvernement ki ena deux-trois mois pu fer. Personne pa pu fer li et bizin pa blier ki seki pu pran sa, li pu la pu fer profit ». « La privatisation de la CWA est un projet mort-né » devait-il déclarer.

 

Pour Xavier Duval, le ministre Ivan Collendavelloo ne maitrise pas ce dossier et le calendrier proposé pour réaliser ce projet « n’est pas réalisable. Il annonce avoir discuté avec des représentants de la Banque mondial qui estiment qu’il faudra quatorze mois pour finaliser les procédures. Le gouvernement doit de son côté lancer des appels d’offres, préparer le contrat, revoir le prix de l’eau entre autres. Tout cela coute et prend du temps. Qui payera les frais frais additionnels si l’on sollicite l’aide d’un opérateur privé se demande-t-il.

Pour Xavier Duval, la meilleure solution est celle proposée par les experts singapouriens qui avaient recommandé «la mise sur pied une Water Authority regroupant la CWA, l’Irrigation Authority et la Wastewater Management Authority pour une meilleure gestion de l’eau. » Le leader de l’opposition demande « des débats ouverts sur ce sujet. Ce qui explique l’objectif de sa PNQ qui est de lancer un débat national pour proposer des alternatives à la privatisation de la CWA.

 

About Redaction