Home > Faits Divers > Oomesh Bhayraw poignarde mortellement sa femme devant ses enfants

Oomesh Bhayraw poignarde mortellement sa femme devant ses enfants

Ashna Bhayraw, une trentenaire, habitant Vallée-Pitot, a connu une fin tragique, le mercredi 2 mai dernier. Cette mère de trois enfants a été mortellement poignardée par son mari, Oomesh Bhayraw dans la matinée de ce jour fatidique. Le suspect, âgé de 42 ans, serait un toxicomane et venait d’être libéré de prison.

La police a objecté à sa remise en liberté sous caution. Oomesh Bhayraw reste, de ce fait, en détention, jusqu’au jeudi 10 mai. Il a été traduit devant la cour de district de Port-Louis Nord, ce jeudi 3 mai. Il fait l’objet d’une accusation provisoire de «murder», en vertu des articles 212 et 222 du Code pénal. L apolice lui a refusé le droit d’assiter aux funérailles d’Ashna Bhayraw qui ont eu lieu le jeudi 3 mai.

Après le meurtre d’Ashnaa Bhayraw et l’arrestation le même jour de son époux Oumesh Bhayraw, une reconstitution des faits a eu lieu ce vendredi 4 mai 2018. Ce dernier a montré aux enquêteurs comment il a procédé pour poignarder la victime à leur domicile.

De nombreuses unités de la police ont été mobilisées pour cette opération qui s’est déroulée sous les yeux des habitants de la localité.

Ashnaa Bhayraw a été tuée par son époux le mercredi 2 mai à Vallée-Pitot, à la suite d’une dispute. Oumesh Bhayraw est un homme violent selon son entourage.

 

Selon des voisins du couple, Oomesh Bhayraw, aussi connu comme Moon, serait quelqu’un de violent et aurait l’habitude de frapper son épouse. Ses dires ont été également confirmés par les proches de la victime. «Ashna ti abitié gagn baté, mé pandan enn bon bout létan bann-la ti korek. Pa koné ki’nn arivé…» a expliqué le frère de la défunte.

Mercredi dernier, une énième dispute aurait éclaté au sein du couple. La jeune femme a fait appel à la police une première fois vers 8 h 45. Toutefois, lorsque les limiers sont arrivés, elle aurait refusé de les suivre, indiquant qu’elle se rendrait au poste de police plus tard.

La trentenaire n’a cependant pas eu le temps de le faire, car après le départ des policiers, Oumesh Bhayraw serait revenu à la charge et aurait alors asséné un coup de couteau à son épouse. Au moment des faits, l’aînée du couple était à l’école mais les cadets étaient présents au moment du drame.

Mais comme l’habitante de Vallée-Pitot, âgée de 30 ans, et son époux Oomesh avaient l’habitude de se disputer, ils n’y ont pas prêté davantage attention. Mais toutefois, ils ont eu le choc de leur vie quand Moon a débarqué chez eux avec deux de ses enfants pour qu’ils les surveillent.

Le suspect leur aurait déclaré : « Monn pik li, mo’nn fini ar li. Guet banna la, mo pé alé aster…» Lorsque les voisins se sont rendus sur les lieux, ils ont vu Ashna Bhayraw gisant dans une mare de sang sur le sol. Et ils ont immédiatement alerté la police.

Quelques heures plus tard, la police devait de nouveau être sollicitée mais cette fois-ci pour meurtre. Les enquêteurs auraient intercepté le suspect, alors qu’il était à moto. L’homme âgé de 42 ans leur a expliqué qu’il était en route pour se livrer à la police.

Pour sa part, Shobha, la mère du quadragénaire, n’arrive toujours pas à croire que son fils Oumesh, a pu commettre ce meurtre. La dame âgée se dit attristée par la mort de sa belle-fille.

«Mon fils et son épouse se disputaient souvent mais je ne pensais pas que ces disputes se termineraient ainsi. Mo pa kone kouma mo pou reste. Mo trwa ti zanfan finn ale. Zordi mo lakaz dan nwarte. Bien triste. Se enn kitsoz ki mo pa ti atann», confie Shobha entre deux sanglots.

Elle a indiqué que dans le passé, le couple s’était déjà séparé. Mais mari et femme se sont réconciliés quatre mois après «zis pou zot zanfan». Shobha précise qu’Oumesh et Ashna venaient tout juste de célébrer leurs 11 années de vie commune dimanche.

«Mo garson pa kontan kan persiste koze», a lâché la mère du suspect. Elle a ajouté qu’Oumesh cumulait les petits boulots pour arrondir les fins de mois.

 

 

 

About Redaction