Home > News > Hausse du prix de carburant : le leader de l’opposition trouve que le gouvernement «pé met lamé dan lagorz lapopilasion»

Hausse du prix de carburant : le leader de l’opposition trouve que le gouvernement «pé met lamé dan lagorz lapopilasion»

L’augmentation des prix de carburant risque de causer beaucoup de mal aux Mauriciens. Une cascade d’augmentation est à prévoir. La question que l’on se pose est si le gouvernement compte utiliser les taxes sur les produits pétroliers pour financer son budget de développement. En tout cas, les PME déjà acculés vers des difficultés avec les hausses du cout de production, le salaire minimum vont vers la banqueroute.

Le leader de l’opposition a déposé, ce vendredi 18 mai, une «motion of disallowance» à l’Assemblée nationale. Xavier-Luc Duval conteste l’augmentation des prix des carburants, en vigueur depuis mardi 15 mai, à minuit. Le leader du PMSD souligne que cette décision est «totalement injustifiée et maladroite et le gouvernement «pé met lamé dan lagorz lapopilasion». Pour le leader de l’Opposition, cette hausse, poursuit-il, aura un effet « désastreux» sur l’inflation et nous concerne tous.

Xavier-Luc Duval a déjà le soutien d’Alan Ganoo. «Mo soutenir motion of disallowance ki lider lopozision in améné zordi dan Parlman», a indiqué le président du Mouvement patriotique (MP) face à la presse, ce vendredi 18 mai. Les membres du MP trouvent que la récente hausse des prix des carburants. «C’est un véritable coup de massue pour les consommateurs», devait ainsi déclarer Tania Diolle, qui affirme que le mécanisme utilisé pour calculer les prix des produits pétroliers est «déséquilibré». 

Elle déclare que « nous dénonçons depuis l’année dernière, d’autant que cela contribue à augmenter le taux d’inflation ». D’expliquer : «Lané dernierr, excise duty ti Rs 10,8 essence, Rs 3,3 diesel. Dépwi, excise duty inn vinn Rs 14 essence, Rs 7,3 diesel. Si pa ti ogmant excise duty, pri ti pou monté par 5% » And to «to add insult to injury», voilà que la taxe à valeur ajoutée est prélevée, : «Ou pa kapav met tax lor tax!» devait-elle déclarer.

Face à la presse ce vendredi 18 mai, Navin Ramgoolam condamne sans réserve l’augmentation du prix des carburants et soutient que cette hausse est scandaleuse. Il parle de véritable coup de massue pour les consommateurs.

Navin Ramgoolam trouve que la récente hausse des prix des produits pétroliers est «la quatrième augmentation en 15 mois depuis que Pravind Jugnauth a accédé au poste de Premier ministre». Énumérant les nombreuses taxes imposées sur le litre d’essence et de diesel, dont le MID Levy, il souligne que, contrairement à ce qu’a martelé le ministre Ashit Gungah sur le fait que la situation est «hors du contrôle» des autorités, «zot pé plume lépep».

Donc, maintenant il reste a savoir quel sera la position du MMM ?

Dans un débat sur Radio plus, l’ancien ministre de l’Énergie, Swaley Kasenally, a, lui, parlé de surcharge déraisonnable sur les produits pétroliers.  « Le problème reste entier car les changements au niveau de la structure des prix établie par la STC sont toujours à l’avantage du gouvernement et non des consommateurs. Ce n’est pas possible qu’il y ait une structure de prix où le prix à la pompe est 170 % supérieur au prix d’importation. » Il a émis le souhait que le gouvernement revoie à la baisse les prix des produits pétroliers car cela favorisera la relance économique.

 

About Redaction