Home > News > La dissension gagne du terrain au sein du MMM qui connait un passage à vide la scène politique

La dissension gagne du terrain au sein du MMM qui connait un passage à vide la scène politique

Steven Obeegadoo, Françoise Labelle, Sheila Babajee, Vinaye Sobrun, Atma Taucoory, Moorgesh Veerabadren et plusieurs autres membres du MMM ont tenu à exprimer leur refus de participer ces élections qui sont prévues le 24 juin « Nous ne démissionnons pas ! », a affirmé Steven Obeegadoo face à la presse ce vendredi 18 mai. Toutefois, il a vivement critiqué les élections internes du MMM. « Nous ne pouvons accepter des élections anticonstitutionnelles, faussées d’avance, injustes et sous surveillance ». a-t-il lancé.

Les intéressés avaient été invités à soumettre leurs candidatures aujourd’hui, mais ils sont nombreux à contester ces élections. « Nous ne sommes pas contre les élections, mais il nous faut mettre de l’ordre dans nos branches. Nous constatons une violation successive dans la constitution de notre parti », a regretté Steven Obeegadoo.

Une lettre ouverte a été adressée au leader des mauves, Paul Bérenger, pour lui faire part des diverses raisons de leur non-participation aux élections.

La démarche de Steve Obeegadoo vient plomber un parti (MMM) qui n’a pas connu de victoire électorale depuis 2 000.  Il demande au leader du MMM de se ressaisir et de respecter la constitution du parti. « Cette disposition a été tout bonnement ignorée et il n’y a donc pas de ‘registre électoral’ mis à jour. De même, la disposition constitutionnelle à l’effet  qu’un membre ne peut participer à un vote au sein d’une instance du parti que s’il est détenteur d’une carte du parti’ n’est pas respectée », a-t-il précisé.

Françoise Labelle attend que le MMM retrouve ses lettres de noblesse et ses valeurs d’antan. La base du MMM doit retrouver sa crédibilité et le dynamisme et a ainsi situé l’importance des propositions qu’elle a faite au MMM. L’intervenante a aussi déploré le fait que beaucoup de militants ont été expulsés et suspendus injustement ou pour une durée indéterminée.

Vinay Sobrun, pense que les élections du Comité Central seront anti-démocratiques. « On doit faire une élection libre et démocratique où tout le monde aura la même chance. Le MMM se retrouve aujourd’hui dans une mauvaise posture sur la scène politique. On doit consolider le MMM et ne pas subir des insultes ». Il demande à Paul Bérenger de rassembler les militants, qui veulent contribuer à l’épanouissement du parti. Il a mis l’accent sur un projet de société qui pourra relancer le MMM.

 

About Redaction