Home > Actualités > Le gouvernement et le CEB dépendent encore plus des IPPs

Le gouvernement et le CEB dépendent encore plus des IPPs

Le Central Electricity Board sera appelé à renouveler son contrat avec les Independent Power Producers, à savoir Terra, Alteo, Médine, Savannah et la Centrale thermique du Sud. Malgré les grands discours politiques, le pays ne peut se passer de IPP pour encore longtemps. Les IPPs produisent 55 % de l’énergie consommée annuellement au pays.

Mieux encore, tout récemment, le CEB procédait à l’inauguration des nouveaux moteurs de la centrale électrique de St-Louis, L’installation de quatre nouveaux moteurs d’une capacité de 67,4 mégawatts à la centrale électrique de St-Louis, à Plaine-Lauzun, a coûté plus de Rs 4,2 milliards. Le CEB a dépensé Rs 38,9 millions des Rs 40 millions budgétisées à fin septembre pour l’installation de trois cuves de stockage d’huile lourde aux Grandes-Salines.

Il faut dire que la production d’énergie photovoltaïque ne représente qu’un faible pourcentage de la production totale d’énergie électrique. « Un vaste programme » a été dévoilé par le VPM et ministre de l’Energie et des Services publics, Ivan Collendaveloo, Maurice ne pourra pas dépendre uniquement de l’énergie solaire. « Nous devons nous intéresser à d’autres sources d’énergie afin d’atteindre notre objectif. » Ainsi, le CEB investira également Rs 200 millions à Sans-Souci pour augmenter la production d’énergie hydroélectrique. Nous pouvons en conclure que Maurice est sur la bonne voie en ce qui concerne la production d’énergie à partir de ressources renouvelables. Néanmoins, le chemin est encore (très) long et beaucoup restent à faire.

Il est à noter que la note des IPPP avoisine les Rs 3 milliards. Un montant qui est toujours discutable mais la situation financière des IPP aujourd’hui, n’est pas aussi bonne. Il ne faut pas oublier que les IPP avaient dû contracter de gros emprunts pour pouvoir investir dans leurs centrales électriques.

Om doit aussi savoir que la demande en énergie électrique risque d’augmenter avec les projets de Smart Cities et autres.

About Redaction